samedi 20 juin 2015

Les ostracodes: une bestiole bienvenue dans nos aquariums

Ils possèdent une forme étrange et leur coquille rappelle celle des escargots bivalves que l'on croise parfois sur nos plages. Les ostracodes sont de petits invertébrés proches des daphnies qui sont abrités derrière une épaisse coquille (relativement à leur taille) et qui se nourrissent des végétaux en décomposition que l'on trouve dans les mares et rivières. Une fois introduit dans un aquarium, ils peuvent se multiplier et participer à l'élimination des déchets s'ils ne sont pas consommés par les plus gros poissons (cichlidés,...). Ils constituent en effet aussi une source de nourriture intéressante et originale pour nos poissons d'aquarium.


Parade nuptiale chez les Apistogramma viejita (reproduction)

Après avoir été nourris pendant plusieurs semaines avec des larves de daphnies, des vers de vase et des larves de moustiques, mes Apistogramma viejita sont en pleine forme et arborent de superbes couleurs vives. Il aura suffit de quelques changements d'eau pour qu'ils se mettent à parader sans cesse à l'entrée des divers cachettes visitées par le couple. Le mâle est actuellement le roi de l'aquarium, et bien que relativement paisible, il repousse les poissons qui s'approcheraient trop de son territoire.

Je n'ai pas observé de pontes pour le moment et je crains un peu que mes khulis (qui, eux aussi, sont pleins d'oeufs !) ne dévorent les pontes de la femelle. A suivre...



NB: La détermination de ces petits cichlidés est difficile et il semblerait qu'au sens taxonomique, mes poissons ne soient pas de véritables Apistogramma viejita mais des Apistogramma macmasteri ou un hybride entre ces deux espèces.

Planaires dans un aquarium à crevettes

Vous souvenez-vous de mes tentatives de reproduction de crevettes pinocchio d'il y a quelques mois? Et bien les jeunes crevettes se sont maintenant complètement développées et portent à leur tour des oeufs. Oui, cela relève du miracle, étant donné que je les avais oubliée dans mon bac de culture de mousse de Java. Et il s'agit d'autant plus d'un miracle que ce bac est rempli de planaires qui y sont arrivés par le biais de plantes d'aquarium achetées chez des particuliers eux aussi infestés.
Malgré ces conditions loin d'être optimales, l'élevage a fonctionné. Il est probable qu'il y ait eu une meilleure survie des jeunes crevettes en l'absence de ces planaires que je m'efforce de retirer de l'aquarium à l'aide d'une pipette dès que j'en ai l'occasion.

Cela m'a d'ailleurs permis de réaliser une petite vidéo de ces animaux détestés des aquariophiles.